ADDIE ANDREWS - Penthouse Pet Juin 2019 - Penthouse France

loading

Une Aspiration, Un Style de Vie
ADDIE ANDREWS - Penthouse Pet Juin 2019

June 24, 2019

ADDIE ANDREWS – Penthouse Pet Juin 2019

Ville natale : Pacifique Nord-Ouest

Notre Penthouse Pet du mois de juin, Addie Andrews, a eu une vie bien remplie. Ayant grandi dans le nord-ouest du Pacifique, Addie a laissé derrière elle ces paysages de verdure et de pluie quand elle n’avait que 17 ans et est partie de l’Utah. Puis elle a rejoint l’église mormone et a travaillé comme missionnaire pendant près d’une décennie. Jusqu’à ce qu’elle décide de bifurquer et d’obtenir un diplôme dans l’immobilier, bien qu’elle ait toujours rêvé de devenir actrice. Jusqu’à ce qu’un éclair lui traverse l’esprit et l’incite à réaliser le rêve de toute une vie, celui d’évoluer sous la lumière des projecteurs. Aujourd’hui, nous y voilà.

Vous êtes plutôt vanille ou chocolat ?

Je suis très sensuelle. J’aime être romantique. Je ne suis ni timide ni prude, mais j’aime une sexualité plus romantique. Je n’en ai pas honte.

 

On a entendu dire qu’auparavant, vous étiez agent immobilier ?

Oui, j’étais agent immobilier dans l’Utah. J’ai obtenu ma licence d’agent avec Century 21, puis j’ai déménagé à Richmond, aux États-Unis. Après deux ans, je commençais à avoir beaucoup de succès, puis j’ai atteint un moment crucial où j’ai réalisé que je devais poursuivre mes passions. L’immobilier pourrait toujours être une solution de rechange. Mais j’ai adoré ça.

Est-ce que votre amour du théâtre vous a aidé à vendre des maisons ?

Il y a tellement de parallèles avec la performance, c’est sûr et certain. J’ai adoré l’aspect commercial de l’immobilier. J’étais une authentique vendeuse. On ne peut pas mettre un masque sur son visage et s’attendre à ce que les gens croient ce qu’on va leur dire si on n’est pas sincère. Il faut se mettre sous son meilleur jour, mais on ne peut pas aller contre la vérité.

Avez-vous fait des  ventes importantes ?

Je me souviens de ma première grosse vente. J’ai vendu une maison à une famille. Ce n’était pas tant une question d’argent, mais le fait de savoir que je venais de les faire entrer dans la maison où ils allaient élever leur famille.

Êtes-vous née artiste ?

J’étais atteinte d’un trouble déficitaire de l’attention, et je n’arrivais jamais à me décider sur une chose ou une autre. Je voulais être partout et tout le temps. Je me souviens d’avoir joué dans ma première pièce quand j’étais toute petite, probablement à l’âge de 9 ans, et dans la pièce, j’ai eu un moment, seule sur scène. J’ai fait rire le public et j’ai ressenti le plus grand frisson de ma vie. Je suis devenue accro immédiatement.

Pourquoi avez-vous rejoint l’église mormone quand vous aviez 17 ans ?

J’étais dans une mauvaise passe et ils étaient si gentils. L’église m’a recueilli. J’ai adopté une famille et une religion en même temps. J’avais besoin de stabilité. C’était une grande décision à cet âge-là.

Vous avez rejoint l’industrie des adultes plus tard dans votre vie. En quoi le fait d’avoir vécu toutes ces expériences vous a-t-il influencé différemment ?

Vous êtes si sceptique quand vous êtes jeune, que vous absorbez les opinions des autres au lieu de formuler les vôtres. Il y aura toujours des gens, surtout sur les médias sociaux, qui voudront vous démolir, et plus vous êtes jeune, plus cela aura d’impact. C’est dur à gérer, mais je sais qui je suis. Personne n’aura la capacité de me faire tomber si je ne leur donne pas moi-même ce pouvoir.

  Penthouse Pet - JISEL LYNN

Laissez Votre Commentaire